Les sinistrés l’ignorent et les compagnies d’assurance semblent parfois l’oublier, mais c’est une règle qui existe dans la plus des contrats d’assurance habitation :

“les dommages sont évalués de gré à gré entre vous (l’assuré) et nous (l’assureur). Nous pouvons faire appel à un expert si nécessaire, vous pouvez également faire appel à un expert de votre choix”.

Cette règle commune de la plupart des contrats d’assurance implique que l’assuré et l’assureur (ou leurs experts) doivent trouver un accord sur le montant des dommages et par extension sur l’indemnisation sans quoi il ne peut y avoir de règlement amiable du sinistre.

De nombreux sinistrés nous contactent car ils sont en désaccord avec l’indemnité qui leur est proposée. Mais la plupart d’entre eux n’ont pas une idée précise du montant de leurs dommages et de ce qu’ils peuvent réclamer à leur assureur.

Notre conseil :

Faites vous une idée précise de vos dommages (coûts des travaux, coûts des réparations ou de remplacement des mobiliers, frais divers consécutifs (tous les frais que vous n’auriez pas eu a supporter sans sinistre) et fixer le montant de l’indemnité que vous réclamez. Plus ce montant sera précis et justifié, plus il sera facile pour vous de trouver un accord avec votre assureur ou son expert.
Si le sinistre est trop important, prenez votre propre expert pour chiffrer vos dommages, ses honoraires sont pris en charge par la plupart des compagnies d’assurance.

Enfin, évitez de présenter des devis de travaux surévalués. Les experts de compagnie connaissent parfaitement les prix des prestations courantes. Mieux vaut s’assurer de ne rien oublier que de présenter un devis volontairement “gonflé”. Un excès en entrainant un autre, l’expert de l’assurance aura tendance à sous évaluer vos dommages si votre réclamation est exagérée.

ASSO SINISTRE : L'évaluation de gré à gré