Le processus d’indemnisation après sinistre : que faire et dans quel ordre pour gagner du temps ?

1. Prendre des photos du sinistre et des biens sinistrés

Elles vous serviront à garder les traces du dommage et surtout à justifier de présence d’eau, de suie, de boue… lorsque ces traces auront disparues.

Elles permettront aussi de justifier de la présence des biens mobiliers dans les zones sinistrées.

2. Déclarer votre sinistre à votre assurance

Elle peut se faire en ligne, par téléphone, par mail ou courrier. Il faut en garder une trace ou réclamer un accusé de réception.

> En savoir plus sur la déclaration de sinistre

3. Lire votre contrat d’assurance

ou le réclamer à votre assureur si vous ne l’avez plus (notamment le tableau des garanties).

> En savoir plus sur le tableau de garanties

4. Prendre les premières mesures conservatoires

Faire bâcher le toit, faire pomper l’eau du sous sol, faire mettre de côté et nettoyer les meubles et objets récupérables….

5. Chercher une solution de relogement

Si votre bien immobilier est inhabitable, chercher une solution de relogement.

6. Commencer la liste des biens

Commencer la liste des biens mobiliers, meubles, objets, vêtements…endommagés ou détruits à remplacer ou réparer.

7. Préparer la visite de l’expert d’assurance

Il aura besoin d’un plan ou un croquis du site, de connaitre le nom des personnes présentes au moment du sinistre et de la chronologie des événements.

Présentez lui la solution de relogement que vous avez trouvée et réclamez lui un acompte pour les premiers frais.

8. Réunir les documents administratifs

Réunir les documents administratifs qu’il vous réclamera pour les sinistre importants ; attestation notariée, relevé des hypothèques, statuts de la SCI, de la SARL, KBIS le cas échéant… ainsi que les factures des mesures conservatoires. L’absence de ces documents peut bloquer le versement de l’acompte.

> En savoir plus sur les documents à fournir

9. Faire des devis

Faire faire des devis pour la réparation du bâtiment ou rechercher un maître d’oeuvre pour le faire si le sinistre est très important.

10. Etablir votre réclamation globale

En regroupant dans un document unique le montant estimé des réparations, le montant du remplacement du biens mobiliers, les factures des mesures conservatoires, les frais de relogement sur la durée des travaux, les honoraires prévisionnels du maître d’oeuvre, vos frais divers (déménagement, frais d’agence,)…

11. Présentez votre réclamation

Présentez votre réclamation la plus complète possible à l’expert de l’assurance et négocier…

> En savoir plus sur la réclamation

12. Offre d’indemnités

L’assurance vous fera ensuite une offre d’indemnité qu’il vous appartiendra d’accepter.

N’oubliez pas que c’est à l’assuré sinistré d’établir et de justifier de l’indemnité qu’il réclame à son assureur.

L’expert d’assurance est là pour établir les causes du sinistre et donner un avis sur la réclamation qui lui est présentée. Plus vous serez actif pour établir cette réclamation, plus vite vous serez indemnisé.

Et si votre contrat garantit les honoraires d’un expert d’assuré (HE), n’hésitez pas à en missionner un, il vous aidera à établir votre réclamation et à négocier, vous gagnerez du temps et vous serez mieux indemnisé.
NOS DOCUMENTS TELECHARGEABLES